Le premier appel à projet du Défi Clé Water Occitanie s’est déroulé sur la période février-mai 2022. A l’issue des sélections, quatre projets structurants sont soutenus par le Défi Clé Water Occitanie, à hauteur de 225 000€ chacun et une demi-bourse de thèse.

Chacun de ces projets s’appuie au moins sur un des Living Labs du défi et font coopérer des équipes de recherche de la Région.

Projet EauCharb’Oc du Défi Clé Water Occitanie

Décontamination des eaux de drainage agricoles par Biochars pour sécuriser leurs ré-usages

Porteur : Jean-Stéphane BAILLY – LISAHContact

Ce projet s’inscrit sur la recherche d’un levier de gestion de la décontamination des eaux de drainage agricole pour sécuriser leur ré-usage aval. Le projet EauCharb’Oc propose d’explorer la possibilité qu’un apport parcimonieux et ciblé de biochar, issu de la valorisant des déchets d’origine agricole et locaux, puisse être un levier de gestion alternatif s’inscrivant dans une démarche d’économie circulaire. Si l’amendement de biochar est connu pour augmenter la sorption d’une large gamme de pesticides, il reste néanmoins des incertitudes sur l’effet de leur vieillissement au regard de leurs propriétés de rétention et de dégradation à plus long terme.

Les modalités d’épandage seront raisonnées pour optimiser la rétention des contaminants tout en limitant les coûts pour les agriculteurs et collectivités territoriales. Ce projet se déroulera sur l’aire d’alimentation de captage de Rieu, à dominante viticole, située au sein de la Communauté de Communes du Clermontais, au sein du bassin de l’Hérault.

Le projet CompAqui du Défi Clé Water Occitanie

Comparaison de filières de traitement d’eaux usées pour la recharge d’aquifères, compréhension des mécanismes institutionnels pour la réussite d’un projet de REUT

Porteur : Stephan BROSILLON – IEMContact

L’objectif global de CompaAqui est d’étudier la faisabilité de technologies de recharge artificielle d’un aquifère avec un système de prétraitement efficace pour éliminer les contaminants préoccupants des eaux usées afin de les renaturaliser.

Il s’agira :

i) de comparer des filières de traitements avancés avec ou sans un traitement inspiré par la nature pour atteindre une qualité d’eau souhaitée ;

ii) d’identifier les schémas organisationnels et politiques qui permettent la réussite d’un projet de REUT ;

iii) de proposer une filière de traitement adaptée pour un site pilote.

L’approche principale de ce projet de recherche est basée sur des expériences en laboratoire. L’ensemble de ces études seront réalisées dans l’objectif précis de mettre en place à plus long terme un site de recharge artificielle dans la commune de Claira (66). Pour cela, une équipe multidisciplinaire capable d’évaluer techniquement, technologiquement, économique et socialement les options applicables est mise en place.

Le projet BioROC du Défi Clé Water Occitanie

Contrôle du biofilm fondé sur la nature pour le recyclage fonctionnel de l’eau en Occitanie

Porteur : Magali GERINO – LEFEContact

BioROC vise à améliorer les connaissances sur l’influence du biofilm dans une filière de Reuse bioinspirée basée sur des Solutions Fondées sur la Nature (SFN) et destinée à l’irrigation. Ce projet contribuera à l’adoption de pratiques innovantes à partir des Living Labs de Toulouse Métropole et Montpellier Métropole Méditerranée. L’enjeu est de tester un panel de SFN (+/0 biodiversité augmentée par des invertébrés) et des niveaux de traitement variés (+/0 traitement tertiaire) pour identifier les modalités les mieux adaptées à la reuse selon les dispositifs d’irrigation.

Les verrous à lever sont le colmatage des filtres et l’encrassement des systèmes de ferti-irrigation par le biofilm microbien. La qualité du biofilm et sa dynamique seront décrites dans toute la filière grâce à des capteurs, de la métagénomique et de la modélisation mathématique. Ces résultats permettront d’identifier les leviers d’action pour contrôler la dynamique du biofilm dans les systèmes de micro-irrigation.

Filtres plantés campus UPS Toulouse

Filtres plantés campus UPS Toulouse

Le projet WOc WoD du Défi Clé Water Occitanie

Prélèvements localisés d’eau usée brute pour une réutilisation directe en milieux urbains et péri-urbains

Porteur : Jérôme HARMAND – LBEContact

Le projet Woc WoD vise à évaluer la filtration dynamique d’eaux usées brutes pour la REUSE afin (i) de produire de l’eau secondaire en milieu urbain et (ii) de conserver une grande part de sa valeur nutritive. Les risques les plus importants identifiés avec cette filière de réutilisation sont i) la présence de contaminants chimiques ou biologiques indésirables dans l’effluent traité, ii) le colmatage potentiel des membranes iii) des limitations juridiques à l’implémentation pratique de ce type de système et (iv) de l’évaluation des besoins énergétiques ou autres qui rendraient l’approche non pertinente d’un point de vue environnemental ou/et des impacts globaux.

Le projet inclura un volet expérimental visant à étudier la dynamique de la matière soluble et la caractérisation du comportement de contaminants modèles, expérimentations qui serviront au développement d’une modélisation de l’ensemble de la filière. Ces modèles seront alors intégrés aux travaux des laboratoires de Toulouse pour étudier l’intégration du système étudié dans des filières décentralisées à l’échelle des bâtiments ou quartiers via des approches de benchmarking.